Progression Accompagnée en Chute

La PAC ou Progression Accompagnée en Chute, est la méthode la plus fiable et la plus rapide au monde pour apprendre la chute libre.

Cocorico, c’est une méthode française, elle a fait ses preuves, et elle permet aux novices de devenir autonome et de faire le grand saut tout seul après environ une semaine de cours et d’initiation.

Avant de débuter ce stage, il faudra préalablement avoir effectué au moins un saut en tandem.

La théorie au sol

Évidemment, avant de se jeter tout seul d’un avion en parfait état de marche, juste pour le plaisir, il faudra suivre une formation au sol.

Elle dure environ 5 à 6 heures.

Vous apprendrez à connaître le matériel, le mode de fonctionnement d’un parachute, les règles de sécurité qui sont bien sûr impératives, mais aussi la conduite sous voile une fois le parachute ouvert, et les différentes positions de chute libre.

On apprendra également comment plier son parachute de la bonne façon, afin un jour, de se passer complètement des instructeurs et de gérer soi-même sa sécurité.

Le premier saut

Vous vous habillerez tout d’abord de la combinaison prêtée pour le stage.

Vous aurez aussi un casque, des lunettes, un altimètre, et bien sûr le parachute adapté à votre taille et votre poids.

Les instructeurs vérifieront que vous avez tout bien mis en place, et vous pourrez alors embarquer pour votre premier saut.

L’avion monte entre 4000 et 4200 mètres, c’est un saut standard qui vous donne droit à 50 secondes de chute libre environ, et 5 minutes de vol sous voile.

Vous sautez directement tout seul, mais deux moniteurs expérimentés bénéficiant de plus de 1500 sauts vous accompagne tout au long du saut.

L’un des moniteurs se place devant vous lorsque vous êtes en chute libre.

Il vous indique par des signes les corrections à apporter à votre position, pour vous permettre de vous stabiliser au maximum.

Le second moniteur est toujours à côté de vous et tient le harnais de votre parachute pour vous aider dans votre stabilisation, et bien sûr garantir votre sécurité.

Si vous ne parvenez pas à ouvrir seul votre parachute, alors il le fera pour vous.

Une fois le parachute ouvert, vous serez guidé par radio, par un troisième moniteur qui se trouve cette fois au sol.

Il vous indiquera comment vous placer et comment manœuvrer pour atterrir aussi délicatement que possible.

PAC saut en parachute

Les sauts suivants

Votre premier saut est filmé, tout comme les suivants.

Une fois au sol, vous visionnez les images avec un ou plusieurs instructeurs, qui vous expliquent ce que vous avez bien fait et surtout les points à améliorer.

À partir du second saut, un seul moniteur muni d’une caméra numérique vous accompagne, afin de suivre et d’analyser votre progression. Il y aura un minimum de 6 sauts, répartis sur deux jours minimum, en fonction de la météo, il faudra peut-être prévoir quelques journées supplémentaires.

Pour chaque saut, le moniteur vous indiquera un programme différent, avec différentes positions et différents mouvements à effectuer. Sel

on votre progression, le programme sera plus ou moins complexe, et si vous maîtriser bien votre sujet, vous aurez droit à plus de liberté.

Vous pourrez bien sûr discuter avec le moniteur pour demander à travailler des points qui vous semblent plus sensibles ou plus difficiles.

À la fin des 6 sauts, 4 objectifs devront être atteints, afin de pouvoir enfin sauter tout seul sans aucun accompagnement.

Vous devrez donc apprendre :

  • À revenir de n’importe qu’elle position à une position stable. Tête en bas, en boule, sur le dos, vrilles, il faudra savoir revenir en position ventrale, face au sol, pour ouvrir le parachute en toute sécurité.
  • Apprendre les rotations droite et gauche. Pour vous déplacer à votre guise dans le ciel et ne pas finir à plusieurs kilomètres de votre club de chute libre, vous devrez savoir utiliser votre corps pour aller où vous le souhaitez.
  • Savoir lire l’altimètre. C’est également un objectif indispensable pour sauter seul, puisque c’est l’altimètre qui vous indique quand ouvrir votre parachute à la bonne hauteur. En cas d’oubli, le parachute est muni d’un altimètre et il s’ouvrira automatiquement, mais pour sauter seul vous devez savoir maîtriser votre équipement.
  • Savoir ouvrir son parachute. Il faut être en bonne position, ne pas perdre en stabilité lors de la manipulation et parvenir à ouvrir seul le parachute. Sans ça, il est bien évidemment hors de question de pouvoir monter et sauter seul d’un avion.

La fin du stage

Lorsque vous aurez terminé et que les instructeurs auront validé votre diplôme, vous pourrez sauter tout seul partout en France en présentant simplement votre carnet de saut.

Vous payerez alors 28 € par saut avec votre PAC validé.

Vous pourrez ensuite obtenir le brevet A avec 15 sauts et le brevet B avec 30 sauts, qui vous donneront droit à plus d’autonomie.